1. spaghetti « alle vongole »

    février 13, 2012 by jemitey

    Tout d’abord je demande de l’indulgence aux puristes italiens. En effet cette recette ne suit pas l’originale et a été un peu orientalisée.

     

    vongole-01
     
    vongole-02

     

     

    Ingrédients pour 4 personnes 

     

    1 kg de Coques ou Palourdes

    250 g de Spaghetti (Barilla de préférence)

    3 gousses d’Ail

    ½ rhysome de Gingembre

    10 cl d’huile d’olive

    1 grosse poignée de Coriandre fraîche

     

    RECETTE

     

     

    vongole-01

     

    Mettre les coquillages dans de l’eau claire pendant 15 minutes pour permettre aux coquillages de relâcher le sable.

     

    Passer à la passoire.

     

     
    vongole-03

     

    Hacher l’ail et râper le gingembre après l’avoir pelé .Ne pas garder les fibres.

     

    vongole-04
     
    vongole-05

     

    Dans une poêle haute mettre l’huile d’olive

    A feu doux mettre l’ail et le gingembre à cuire 5 minutes

     

    vongole-06
     
    vongole-07
     
    vongole-10

     

    Rajouter les coquillages

    Laisser cuire à couvert 5 à 10 minutes .Arrêter dès que les coquillages sont bien ouverts.

    Rajouter à la dernière minute la coriandre fraîche hachée. Laisser à couvert hors du feu.

     

     
    vongole-08
     
    vongole-09

     

    Pendant ce temps là, mettre de l’eau salée à bouillir.

    Mettre un peu d’huile d’olive pour que les pâtes ne collent pas.

    Mettre les spaghettis à cuire .Goûter au fur et à mesure .La cuisson doit être Al Dente .Les puristes (dont je fais parti sur point en tout cas) diront que c’est essentiel pour la réussite de la recette.

     

     
    vongole-11

     

    Passer les pâtes dans la passoire

     

     
    vongole-12

     

    Dans une grande assiette creuse, mettre les spaghettis

    Mettre dessus les coquillages et le jus de cuisson

    Ne pas assaisonner, les coquillages apportant le sel et le gingembre le côté épicé.

    Servir de suite

    UN DELICE !

    ET SURTOUT PAS DE PARMESAN. Cela serait un massacre ! La première fois à Venise, j’ai failli me faire lyncher par le patron du restaurant car je demandais du parmesan.